Les joyaux d'Excalibur

Un monde, deux factions...un conflit. Qui en ressortira vainqueur ?
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Sai Hil' Muran

Aller en bas 
AuteurMessage
Sai
Etranger
Etranger
Sai

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation RP : partie Histoire^^
Caste : V.L'Astre Céleste.V
Poste : Suprême
Poste spécial : Aucun
Date d'inscription : 02/01/2009

Statut
Vie:
130/130  (130/130)
Equipement:

MessageSujet: Présentation de Sai Hil' Muran   Ven 2 Jan - 17:28

*Identité :

Nom et prénom : Hil' Muran Sai

Espèce : Ange

Faction : Thuatha de Danann


Caste : Astre Celeste

Poste : le poste de Dirigeant


Animal : Rizen, un immense dragon bleu saphir.

*Description :

Physique :

« Des cheveux violets sombres ! C’est pas commun ! »
C’est ce que la plus part des proches — il n’en a pas beaucoup — de Sai lui disent la première fois qu’ils le voient.
Sai caractérise le jeune homme qui diffère des autres, par excellence. Plutôt grand, environ un mètre quatre-vingt, il a des cheveux sombres, presque noirs mais reflétés d’un doux violet extrêmement foncé. Ses cheveux forment des mèches qui s’arrangent naturellement, un peu comme si naturellement chaque cheveu s’associait à son alter ego.
Au niveau physiologique, il a des capacités sportives accrues aux fils de son éducation, sa carrure n’est pas digne des plus grands sportifs, mais musclée et respectable, il peut donc rivaliser avec des adversaires de forces variables.
Ses yeux se distinguent aussi par leur rouge intense, ils sont le reflet pur de son âme, soit celle d’un enfant au passé aisé. Son style est assez détendu, bien que tout de même à la hauteur de son statut. Il porte la plupart du temps des chemises blanches, ou bien des tee-shirt sans manche pendant les jours de grandes chaleurs.
Les jours de grands froids il porte une cape sombre et plutôt élégante. Sai ne quitte quasiment jamais son écharpe violette.
Au niveau du bras droit il a une énorme cicatrice qui s'étend sur la longueur ... Et une autre au niveau du flanc droit, masqué par un tatouage en forme de soleil "antique".

Caractère :


Sai n’a pas vraiment une mentalité de Roi, et encore moins une mentalité de Noble. D’ailleurs la différence entre la Noblesse et le peuple reste assez flou pour lui … C’est une chose que même à 19 ans, il n’arrive pas à comprendre. Même en faisant des comparaison, certes il a un train de vie plus aisé.
Il est très vif d’esprit et plutôt intelligent, il arrive à retenir les choses de façon immédiate et sans les oublier. Si ça ne fonctionne pas la première fois, il y aura des chances pour que ça fonctionne la seconde. Sa philosophie prêtant qu’il faut tout d’abord échouer pour réussir. C’est pourquoi dans cette même direction il n’est pas un tirant avec les chargés de missions. Il leur impose seulement un objectif, et une raison de l’échec, si bien sûr échec il y a …

N’allez pas croire qu’il se présente donc comme un Monarque « babacool », c’est loin d’être le cas, responsable et conscient des chances et des menaces, il dirige sa famille d’un esprit clair et consciencieux.

*Histoire :

Passé : Page suivante

Objectifs : Diriger l'Astre Celeste au nom de la Déesse Dana. Punir les criminels.

*Informations supplémentaires :

Note de participation au forum : ?/10

Lecture du règlement :

- A combien d'endroits à la fois puis-je me trouver en même temps ? Ok


- Quelle classe peut utiliser n'importe quelle arme et attaque spéciale ?
Ok

- Quel animal ne puis-je posséder dès mon entrée sur le forum et dois-je me procurer avec paiement ? Ok

- Quels sont les noms des trois Héros d'Avalon ? Ok

- Avez-vous lu le règlement ?
Ok


D'où connaissez-vous le forum ? J'ai vu le site sur le profil d'un joueur sur Zanar Requiem et j'aimais bien votre forum, voila^^



Dernière édition par Sai le Dim 4 Jan - 16:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sai
Etranger
Etranger
Sai

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation RP : partie Histoire^^
Caste : V.L'Astre Céleste.V
Poste : Suprême
Poste spécial : Aucun
Date d'inscription : 02/01/2009

Statut
Vie:
130/130  (130/130)
Equipement:

MessageSujet: Re: Présentation de Sai Hil' Muran   Ven 2 Jan - 20:36

Sai sortit des cuisines en courant. Sa chambre dans les appartements des invités de « marque » disposait d’un raccourci par la cuisine, qu’il préféra utiliser plutôt que de franchir les portes du hall. L’air radieux, il se précipita dans la cour. Il avait hâte de voir son ami Tomas.
Ce dernier, presque aussi pressé que lui, sortait des quartiers des soldats.
Lorsqu’ils se retrouvèrent, ils se mirent à parler tous les deux en même temps.


- Woua ton tabard et super Tomas ! s’exclame le Sai.
- La classe Votre Altesse ! s’écria Tomas.

Ils se turent tous les deux et éclatèrent de rire. Tomas fut le premier à retrouver son sérieux.

-Vous avez de très beaux vêtements, Altesse, assura t-il. Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas vu aussi bien habillé.

Le prince lui retourna le compliment, car Tomas avait vraiment fière allure dans son équipement. Qu’il porte en-dessous la tunique et le pantalon de tous les jours que lui avait cousu sa mère n’avait guère d’importance. Il ne recevrait pas son uniforme de soldat tant que maitre Fannon ne se déclarerait pas satisfait de ses qualités d’homme d’armes. Avant de penser à autre chose, Sai décida de mettre les choses au clair maintenant.

- Tomas, s’il te plait, arrête avec tes « Votre Altesse », comme mon oncle l'a dit hier soir, aujourd’hui c’est la fête du solstice donc plus d’étiquette ni de rang. Je sais que c’est dur mais fais un effort.

D’un hochement de tête, Tomas acquiesça.

Les deux amis errèrent de table en table, toutes aussi lourdement chargées les unes que les autres. Sai salivait en humant les délicieuses odeurs qui flottaient dans l’air. Ils passèrent devant une table couverte de tourtes à la viande dont la croûte était encore fumante, de fromages piquants et de pain chaud. Un jeune garçon de cuisine se tenait là avec une tapette à mouches. Il était chargé d’écarter de la nourriture toutes sortes d’insectes nuisibles, depuis les moucherons jusqu’aux apprentis affamés. Sai aurait put facilement de part son rang exiger une tourte, mais il aimait bien faire tourner en bourrique les pauvres garçons de cuisine.
Sai et Tomas regardèrent avec intérêt le jeune ange, qui s’appelait Jon, asséner un violent coup sur la main d’un jeune apprenti qui cherchait à chaparder une grosse tourte. D’un geste de la tête, Sai envoya Tomas vers l’autre bout de la table. Le prince se plaça dans le champ de vision de Jon et d’un geste de la main lui demanda de venir. Dès que le jeune garçon s’avança vers lui, flatté que le prince s’intéresse à lui, Tomas attrapa alors un feuilleté sur la table et réussit à s’échapper avant que la tapette ne s’abatte. Tandis qu’ils s’enfuyaient, les deux amis entendirent les cris furieux du garçon qu’ils venaient de piller.

Quand ils furent en sûreté au loin, Tomas donna à Sai la moitié du feuilleté. Le prince éclata de rire.

- Je parierais que tu es le plus rapide du château.
- Ou alors le jeune Jon a eu l’œil trop lent parce qu’il le gardait fixé sur vous.

Ils rirent de bon cœur. Sai glissa sa part dans sa bouche. Le feuilleté était délicieusement épicé.
Un bruit de flûtes et de tambourins monta de la deuxième cour quand les musiciens du duc approchèrent de la cour d’honneur. Le temps qu’ils arrivent au château, un message silencieux semblait être passé dans la foule. D’un seul coup, les garçons de cuisine s’étaient mis à distribuer des assiettes de bois pour que les convives puissent se servir et l’on commençait à tirer de la bière et du vin aux tonneaux.
Les enfants se précipitèrent pour aller faire la queue à la première table. Sai et Tomas profitèrent de leur taille et de leur rapidité, se faufilant dans la foule, attrapant toutes sortes de mets ainsi qu’un grand bock d'alcool chacun.
En regardant le prince héritier s'amusait comme ça, personne pouvait s'empêcher de rigoler. Ils se trouvèrent un coin relativement tranquille et s'attaquèrent à leur repas à belles dents. Sai goûta pour la première fois à de l'alcool et fut surpris par ce goût amer. Il préféra laisser la fin à son ami, qui lui adorait.

Le prince vit le duc et sa famille se mêler au peuple. Les autres membres de la cour faisaient eux aussi la queue aux tables. Ce soir, il n'y avait plus d'étiquette, de cérémonie ou de rang. On servait tout le monde par ordre d'arrivée, car le jour du solstice d'été, tous partageaient les fruits de la récolte.
Sai aperçut la pricesse. Elle avait l'air radieuse car de nombreux garçons dans la cour la complimentaient sur sa beauté. Les pauvres, se dit Sai, la princesse et lui étaient déjà promis l'un à l'autre. Elle portait une belle robe bleu sombre et un simple chapeau à large bord de la même couleur. Elle remercia chacun de ses flatteurs et usa à bon escient de ses sourcils sombres et de son sourire charmeur.

Sai prit une monstrueuse bouchée et regarda autour de lui. Des gens de la ville et du château allaient et venaient, félicitant les garçons d'être devenus des apprentis et leur souhaitant la bonne année. Sai sentait au fond de lui que tout cela était juste. Il avait bien mangé - ce qui contribuait à sa sensation de bien-être. Mais surtout, il était avec son ami et c'était ce qui lui importait le plus. Il ne doit pas y avoir grand-chose de plus dans la vie, songea-t-il.


Pendant près de huit ans, Sai du diriger sa famille, se qui l’amena à se battre à plusieurs reprise contre la faction opposé. De son côté Thomas finissait ses études de soldat au près de maître Fannon. A la fin de son apprentissage Thomas intégra la garde personnelle du chef la famille Hil’ Muran, Sai.


Le vaisseau faisait voile vers la demeure des Hil’ Muran.
Le vent changea de direction et la voix du capitaine s’éleva. Dans le gréement, l’équipage commença à s’activer pour répondre à la brise qui fraîchissait et aux ordres du capitaine pressé d’arriver à bon port. Ce dernier était passé maître dans l’art de la navigation, avec presque trente ans d’aéronautique dans cette famille derrière lui, dont dix-sept aux commandes de son propre vaisseau. Le Griffon Royale était le meilleur de toute la flotte angélique mais, malgré tout, le capitaine aurait voulu encore un peu plus de vent, un peu plus de vitesse, car tant que ses passagers n’auraient pas retrouvé la terre ferme, sains et saufs, il ne pourrait trouver le repos.

Debout sur le gaillard d’avant se tenait la cause de tous les tracas du capitaine : trois hommes de haute taille. Deux d’entre eux, l’un aux cheveux violet et l’autre noir, se tenaient près du bastingage, riant d’une plaisanterie faite par l’un d’eux. Ils mesuraient tous les deux un bon mètre quatre-vingt et avaient le pas tranquille et sûr d’un guerrier. Sai, Chef de l’une des plus puissantes familles nobles et Thomas son meilleur ami et chef de sa garde personnelle, parlaient de choses et d’autres, de chasse et de banquets, de voyage et de politique, de guerre et de discorde et, parfois, de son père, feu l’ancien Roi de famille.
Le troisième homme, moins grand, moins large d’épaules, était appuyé au bastingage à quelque distance de la, perdu dans ses pensées. Fhyld, duc et frère de Sai pensait, lui aussi, au passé mais pas à la même chose qu’eux. En réalité, il regardait la proue du navire fendre les nuages couleur blanche et dedans, il voyait briller deux yeux verts.

Le capitaine jeta un regard vers la mâture, puis donna l’ordre de réorienter les voiles. De nouveau, ses yeux tombèrent sur les trois hommes rassemblés à la proue ; de nouveau il adressa une prière à Dana, la déesse de
Thuatha, pour que les hautes spires angéliques arrivent vite en vue. Car ces trois hommes étaient les trois personnages les plus puissants et les plus importants de la noblesse et le capitaine préférait ne pas imaginer le chaos qui secourait cette race si jamais quelque mauvaise fortune arrivait à son vaisseau. Fhyld entendait vaguement les cris du capitaine et les réponses de son second et de son équipage. Les évènements de l’année écoulée l’avaient fatigué et il ne s’intéressait pas beaucoup à ce qui se passait autour de lui. Une seule chose parvenait à retenir son attention : il rentrait chez lui, il allait revoir Anita.

Fhyld se sourit à lui-même. Sa vie lui avait paru sans histoire pendant ses dix-huit premières années. Il s’était découvert un frère en la personne de Sai et il avait été témoin de mille miracles. Mais Anita était incontestablement le plus beau de tous ces miracles. Ils s’étaient séparés après le couronnement
[couronnement = place de chef de famille^^] de Sai, lorsque ce dernier était parti montrer la bannière famille aux seigneurs de angéliques. A présent, un an plus tard, les trois hommes étaient enfin de retour chez eux.
La voix de Sai sorti Fhyld de sa rêverie :

-Que vois-tu dans l’opacité des nuages, mon frère ?
Thomas sourit lorsque Fhyld releva la tête. Le meilleur ami du roi, adressa un signe de tête au duc.

-Je parie un an de taxes que c’est une paire d’yeux verts et un sourire joyeux qu’il y voit.
-Tu n’es pas devin, Thomas, répondit Sai. Depuis notre départ de la maison j’ai reçu d’Anita quelque trois messages concernant des affaires d’Etat. Tout conspire à la retenir à Ayndil
[le nom de leurs demeure^^]alors que sa mère est reparti sur leurs terres un mois après mon couronnement. Fhyld, lui, a dû recevoir au bas mot au moins deux messages par semaine pendant ce même laps de temps. On pourrait tirer quelques conclusions de tout cela.
-Moi aussi, j’aurais hâte de rentrer, si quelqu’un comme elle m’attendait à la maison, acquiesça Thomas.

Fhyld était un homme secret ; il n’aimait pas révéler ses sentiments les plus profonds et se montrait encore plus ombrageux lorsque l’on abordait la question d’Anita. Il était tombé fou amoureux de cette frêle jeune fille, enivré par sa démarche, sa voix, son regard. Certes, ces deux hommes étaient peut-être les deux seules personnes sur dans tous le pays dont il se sentait suffisamment proche pour leur livrer ses sentiments, mais le duc n’avait jamais apprécié, même enfant, de se retrouver en butte à une plaisanterie.
Fhyld s’assombrit donc.

-Epargne-nous tes regard noirs, petite tempête, le prévint Sai. Non seulement je suis ton roi, mais je suis aussi ton frère ainé et je serais parfaitement capable de te frotter les oreilles si le besoin s’en faisait sentir.

Une voix s’écria du haut du mat :

-Terre en vue !
-Par ou ? cria le capitaine.
-Droit devant.

Tout bas, Fhyld murmura :

-Ayndil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyx
Déesse
Déesse
Nyx

Féminin
Nombre de messages : 495
Age : 24
Localisation RP : Ailleurs...
Caste : Ensemble des castes
Poste : Dirigeante de la Cavalerie
Poste spécial : Déesse
Date d'inscription : 10/11/2007

Statut
Vie:
9999/9999  (9999/9999)
Equipement:

MessageSujet: Re: Présentation de Sai Hil' Muran   Dim 4 Jan - 14:47

Fiche presque complète.

Il te reste juste deux trois petites choses à remplir. Sinon j'adore ton histoire et notamment le langage de ton personnage ! ^^ J'espère qu'il conservera ce petit plus par la suite.

Sur la fiche d'un perso de Zanar Requiem ? Ca devait être mon cher Alexiel alors. xD
Le monde est petit...

_________________
REPRISE DU BOULOT !
SORRY POUR L'ABSENCE


Votez ! C'est la santé !

Troisième tournoi : non défini.

5 lignes de RPG minimum.

1000 Uhrs pour quiconque amène un nouveau joueur qui finalise son inscription

Les 5000 messages. 2000 Uhrs à tous ceux présents lors du dernier mois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xunaly.forumotion.com
Sai
Etranger
Etranger
Sai

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation RP : partie Histoire^^
Caste : V.L'Astre Céleste.V
Poste : Suprême
Poste spécial : Aucun
Date d'inscription : 02/01/2009

Statut
Vie:
130/130  (130/130)
Equipement:

MessageSujet: Re: Présentation de Sai Hil' Muran   Dim 4 Jan - 23:05

voila j'ai tous remplis. Merci, j'ai eu envie de me le faire a la Moyen Ageux.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darsha
Guerrier
Guerrier
Darsha

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 24
Localisation RP : Souterrains des Skavens
Caste : III.L'Ombre du Chaos.III
Poste : Dirigeante des Assassins de Lune
Poste spécial : Garde
Date d'inscription : 13/11/2007

Statut
Vie:
120/125  (120/125)
Equipement:

MessageSujet: Re: Présentation de Sai Hil' Muran   Lun 5 Jan - 19:31

[[J'apprécie beaucoup ton histoire, Sai. Mais je suis, et je le regrette, dans l'incapacité totale d'y répondre tant que tu n'auras pas mené ton personnage en un point d'Avalon correspondant à une catégorie existante.
A faire au plus vite, donc.
Edit : pas de problème, j'attendrai ce week-end.]]

_________________
Il pleut, doucement, sur la ville.


Dernière édition par Darsha le Jeu 8 Jan - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sai
Etranger
Etranger
Sai

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation RP : partie Histoire^^
Caste : V.L'Astre Céleste.V
Poste : Suprême
Poste spécial : Aucun
Date d'inscription : 02/01/2009

Statut
Vie:
130/130  (130/130)
Equipement:

MessageSujet: Re: Présentation de Sai Hil' Muran   Mer 7 Jan - 22:49

Désolé pour le moment je n'ai plus trop le temps (juste assez pour prevenir =S)
Je le ferai ce weekend (si ca dérange pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Sai Hil' Muran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Sai Hil' Muran
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation d'Artemis [Validée]
» Présentation d'Ashley Potter, délurée :D [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les joyaux d'Excalibur :: Le début de tout :: Bienvenue à toi étranger ! :: Présentations-
Sauter vers: